MultiTools logiciel Educatif et Activités multimédia 

Multitools par O.CRESSON et D.MICHEL (aptep-info n°79 jan-fev 99)

(Ce logiciel n’est plus commercialisé)

 

 

Rappel des épisodes précédents

Dans un précédent article ( aptep-info n°72 de juin 98: “Wélève+Wprof=Cte”), O. CRESSON avait essayé de développer les concepts de base de “l’évaluation formatrice”. (MultiTools logiciel Educatif).

On y avait vu un tas de choses théoriques; pratiquement, le problème majeur qui se pose à l’enseignant convaincu par ces concepts est de placer ses élèves dans certaines situations pédagogiques.

 

Quelles situations pédagogiques pour MultiTools ?

Pour le sportif pratiquant, le meilleur entraînement est la pratique régulière de sa discipline, plutôt que la fréquentation assidue d’une salle de musculation; ceci étant, certains soirs d’hiver, mieux vaut une bonne séance de “muscu” en salle que pas d’entraînement du tout.

De la même manière, les meilleures situations péda sont incontestablement celles qui “collent” le plus à la réalité: activités sur des matériels industriels, sur des matériels didactisés, c’est à dire d’origine industrielle, mais replacés dans le contexte d’un “laboratoire” d’AII, de construction mécanique.

Le problème, c’est que plus on “colle” à la réalité industrielle, et plus ça coûte cher. En première analyse, le moins cher, c’est le cours magistral qui consomme assez peu de fournitures (craies, transparents rétroprojetés dans le meilleur des cas), et qui n’est pas très gourmand en heures d’enseignant.

 

Utilisation d’applications multimédia

Les applications multimédia offrent à ce titre de nombreux avantages: elles permettent de placer l’apprenant dans une situation à la fois de forte motivation et de forte compétence (voir encadré). L’extraordinaire souplesse de l’outil informatique, à la fois relativement bon marché, sobre, pratiquement universel, permet de surcroît de respecter le rythme propre de son utilisateur.

Depuis le début de la TSA, nous fonctionnions (au Lycée Victor Hugo de Besançon) avec des dossiers, dans lesquels les élèves ne se retrouvaient pas toujours, et qui de toute manière, leur imposait un cheminement trop linéaire.

Depuis une paire d’années, nous avons commencé à dépoussiérer les activités proposées aux élèves en essayant de remplacer lorsque cela est possible, les dossiers par des applications multimédia.

multitools_1

Les deux comportent les mêmes informations; dans le cas du dossier, l’élève a pour tâche de retrouver des informations (qui ne sont jamais très loin de là où se trouve la consigne), et de les exploiter en vue d’une production attendue.

Dans le cas d’une application multimédia, pour peu que l’on se donne la peine de stimuler le côté “défi” de l’activité, on peut motiver très fortement l’élève, le mener à réussir des tâches parfois assez complexes.

Après les avoir testé nos réalisations sur un assez grand nombre d’élèves, nous avons décidé de les publier par l’intermédiaire d’un éditeur bien connu dans le milieu enseignant.

 

Cahier des charges

Nous avons très rapidement fait la différence entre les applications plutôt orientées “acquisition de connaissances” et les autres, dont le but est plutôt la prise de conscience individuelle de certains problèmes.

Pratiquement, les premiers ont été conçus pour être utilisés par un binôme (c’est bien normal, en TSA) et doivent favoriser la verbalisation.

Les seconds, souvent, placent l’élève (seul cette fois-ci), dans une situation qui nécessite l’action: par exemple, dans l’application “FONCTION LOGIQUES”, l’élève doit agir sur les contacts d’un circuit électrique. Dans le même temps, il visualise l’état des variables dans le logigramme, la table de vérité.

multitools_2

Dans le cas d’un contact à ouverture, c’est l’action de l’élève qui provoque l’extinction de la lampe. L’expérience n’est profitable qu’à celui qui manipule.

En accord avec ce qui a été dit avant, on pourrait penser que cet exemple aurait pu être avantageusement traité par une manipulation sur un circuit réel.

Erreur! La manipulation sur un circuit réel ne permet pas de visualiser l’état des variables dans les différentes représentations induites dans les pages de l’application multimédia.

L’application multimédia prépare un “terrain fertile” aux apprentissages en structurant les représentations mentales de l’apprenant.

Elle ne se substitue en aucun cas à la manipulation sur le matériel réel, elle en est au contraire un préalable, permettant ensuite par exemple de valider “en vrai” les points acquis, ou réaliser l’indispensable câblage, qui peut faire l’objet (objectif) d’une autre tâche.

 

MultiTools: 4 applications en section TSA

Sur cette base, nous avons pour l’instant réalisé quatre applications que nous utilisons en TSA (entre autres):

Fonctions Logiques (ET, OU, NON), qui inclut un test de connaissances
Système Automatisé: approche des représentations d’un système (style SADT), notions de tâche. Cette activité fait partie de la toute première séance de TSA: le dossier complet de la séance de trois heures est donné.
Mobilité: sous forme d’un “jeu”, les élèves doivent découvrir (en binôme) les mouvement élémentaires relatifs entre des pièces qui ressemblent bizarrement aux modèles de la norme (NF E 04-015 pour les accros). La suite est l’analyse des surfaces de liaisons des différentes pièces d’une pompe à pistons (images de synthèse).
GRAFCET écluse: Après avoir expérimenté le fonctionnement de la “maquette virtuelle” (images de synthèse) d’une écluse, l’élève doit écrire en langage GRAFCET le graphe de coordination des tâches opératives du système “écluse automatique”(GRAFCET linéaire). La maquette s’anime conformément au GRAFCET créé (ce qui n’est pas toujours au goût de l’élève).
Les applications de Multi-Tools sont développées avec Tool Book version 4.0, excellent langage auteur qui permet de résoudre très rapidement les problèmes les plus courants (animations sur trajectoires, navigations dans les pages, gestions des sons, enregistrement vidéo, etc…)

(Ce logiciel n’est plus commercialisé)

MultiTools était distribué par Knowllence.

Prochaine étape ?

Notre équipe se tient à votre entière disposition pour toute précision ou pour organiser une démonstration au moment qui vous conviendra.

Appelez-moiDemande de démoDemande de devis



Paris : +33 (0) 184 180 300
Doubs : +33 (0) 381 382 950

Webinaires Démo Contact

Pin It on Pinterest

Share This